Robert Soulat

Connaissez-vous Robert Soulat, le maître de la Série Noire

Robert Soulat est un écrivain, éditeur et traducteur français, né en octobre 1923. Il débute sa carrière d’écrivain en 1954, avec la parution de son premier roman intitulé incendies volontaires. Par ailleurs, il a travaillé comme agent commercial à Air France, d’où il part en 1961 pour intégrer la série noire, fondée en septembre 1945 par Marcel Duhamel. Il s’agit d’une collection de romans policiers et de romans noirs, publiée par les éditions Gallimard. À la mort de Marcel Duhamel en 1977, Robert Soulat devient le directeur de collection. Il quitte la série noire en 1991 et est remplacé au poste de directeur de collection par Patrick Raynal.

Pour ce qui est de son œuvre, Robert Soulat a écrit douze romans publiés par différentes éditions, entre 1954 et 1993 :

Incendies volontaires, paru en 1954 aux éditions Buchet/Chastel ;
Un nommé songe, paru en 1968 aux éditions Gallimard ;
La lune dans un seau d’eau, paru en 1963 aux éditions Gallimard ;
Jardins-Fontanges, paru en 1967 aux éditions Gallimard ;
Tais-toi et bosse, paru aux éditions Candeau en 1978 ;
Odette et le mandarin, paru en 1984 aux éditions Denoël ;
Oncle Zach, paru aux éditions le rocher en 1990 ;
Mémoire pour servir à l’élévation des médiocres, paru en 1990 aux éditions l’Atalante ;
Les oiseaux de Bohème, paru en 1991 aux éditions l’Atalante ;
Mais où est donc passé le gulf-stream ? Ce document a été publié en 1991 aux éditions Le Rocher ;
Le lion vert, paru en 1993 aux éditions Gallimard.

Robert Soulat
Robert Soulat

En dehors d’être un écrivain, éditeur et traducteur, il faut dire que Robert Soulat est également scénariste. À son actif, on peut citer les scénarios du court métrage « le retour », en 1961 et le téléfilm intitulé un matin à Glisolles, de 55 minutes, réalisé par Jacques Krier. Ce téléfilm raconte l’histoire d’amour de deux jeunes appelés Alain et Martine, dont les parents rejettent la relation au prétexte qu’elle serait précoce. Face au coup de force des parents qui veulent absolument les séparer, les deux tourtereaux s’enfuient dans la campagne afin de vivre paisiblement leur amour loin du monde.

Par la qualité de son œuvre, Robert Soulat est l’un des plus grands romanciers français. Et c’est en reconnaissance de cette œuvre remarquable que certains écrivains décident de lui rendre hommage à travers un recueil de nouvelles, intitulé sous la robe erre le noir, paru en 1988 aux éditions Mascaret. Dans ce recueil préfacé par François Guérif, on retrouve des nouvelles d’écrivains tels que Jean Amila, Didier Cohen, Robin Cook, Jean-Paul Demure, Daniel Pennac et Thierry Jonquet, qui mettent en scène Robert Soulat.

Au total, Robert Soulat est un romancier, éditeur, traducteur et scénariste français qui a non seulement marqué le monde du roman mais aussi celui du cinéma par ses œuvres. De ce fait, nous pouvons dire sans détour qu’il a mérité le brillant hommage rendu par ses pairs.

Robert Soulat
Robert Soulat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *