Coups de cœur littéraires – Les coups de cœur précédents à lire et relire

ET LES COUPS DE CŒUR PRÉCÉDENTS A LIRE ET RELIRE

 

Ingrid Betancourt

La ligne bleue – Editions Gallimard

 

Buenos Aires, 1973. La jeune Julia a hérité de sa grand-mère le don de voir des scènes de l’avenir. A la mort de Perón, l’agitation règne dans le pays. Julia s’implique avec son compagnon Théo dans le mouvement de résistance clandestine des Montoneros. Ils connaîtront l’enfer des centres de torture. Un tableau de l’Argentine des années noires qui ne laisse pas indifférent.

Laissez-vous tenter par ce premier roman bouleversant. L’auteur révèle un grand talent pour raconter une histoire d’amour difficile, une maîtrise  d’un va et vient continuel entre deux époques. Elle développe des thèmes chers comme la privation de liberté, le courage individuel, l’espoir en la vie, le choix de la vengeance ou du pardon…. A lire dès sa parution fin juin !!!!

 

 

 


 

 René Frégni

Sous la ville rouge Editions Gallimard

L’ambiance de Marseille, ses couleurs, ses bistrots, est la toile de fond de ce roman « uppercutant ». En effet Charlie Hasard boxe et écrit sur son cahier, mais l’uppercut vient du monde de l’édition qui rejette ses manuscrits les uns après les autres, même après lui avoir donné un fol espoir. Il se sent méprisé et va plonger dans une folie meurtrière. Sous la ville rouge est un roman de révolte et de pureté, à l’image de son auteur.

C’est le choix des libraires pour le prix France Bleue Page

Vous aussi, vous pouvez  voter à la librairie

 

 


 

Invitation au voyage avec Sébastien LAPAQUE

Théorie de Rio de Janeiro   Editions Actes Sud

 

Comment faut-il entendre le titre ? demande un ami à l’auteur ; voici sa réponse et suivez-le dans sa promenade :

« …A mon âge, on n’a plus le temps de choisir. On prend tout. Ce sera dons une suite carioca, une bacchanale brésilienne, un carnaval coloré. Mais également un guide pratique, littéraire, historique et sentimental organisant de manière claire deux ou trois choses que je sais de la ville de Rio de Janeiro. »

 

 


 

Un conte de fée d’aujourd’hui de Jean-Paul DIDIERLAURENT

  Le liseur du 6h27     Editions Au Diable Vauvert

 

Comme dans tout conte de fée, il y a les méchants (le Pilon et ses acolytes) et les bons (le héros et ses amis). Il était une fois donc un personnage solitaire qui sauvait d’une machine infernale des feuillets de livres et les lisait le matin dans le RER pour son plaisir et du coup pour le plaisir des voyageurs fidèles à ce rendez-vous. Un matin il découvre une clef USB qui contient un journal intime et le voilà parti à la recherche de la dame du journal, aidé par deux amis.

C’est une histoire originale, avec de beaux personnages et qui, sans cacher les noirceurs de notre société et de notre condition humaine, est pleine d’optimisme.

 


 

Paasilinna Arto

Les mille et une gaffes de l’ange gardien Ariel Auvinen   Édition Denoël

 

Ariel Auvinen, nouvellement apprenti ange-gardien est chargé de veiller sur Aaro Korhonen. Celui-ci a décidé  d’ouvrir une brocante, bouquinerie, salon de thé à Helsinki. Or son protecteur, l’ange Ariel accumule les erreurs, l’envoie par deux fois à l’hôpital, tente de l’empêcher de vendre de l’alcool dans sa boutique et prétend choisir son épouse pour lui.

On retrouve avec plaisir l’humour de l’écrivain finlandais que l’on suit depuis Le lièvre de Vatanen. Ses facéties nous éloignent de nos préoccupations quotidiennes

 


 

Antonio Tabucchi

Voyages et autres voyages Editions Arcades

 

Dans ce recueil ont été rassemblés des textes éparpillés, écrits par Antonio Tabucchi au cours de ses voyages dans le monde.

Nous le suivons dans ses pérégrinations, ses rencontres, ses souvenirs. C’est à un beau voyage qu’il nous invite : voyage géographique, voyage poétique, voyage littéraire.

A lire en cheminant de ci, de là.

 

 


 

Qiu Xialong

Dragon bleu, tigre blanc  Edition. Liana Levi.

Une autre approche de la Chine d’aujourd’hui à travers un roman policier un peu à la Vargas.

Pour préparer son voyage en Chine, au lieu de lire des guides de voyage, lisez donc ce policier. Il préparera vos yeux pour pouvoir mieux regarder au fond de l’empire du Milieu, non pas tel que les médias vous le font imaginer, mais comme il est, avec ses traditions ancestrales, son communisme mauvais tain et sa société féodale.

Avec ce livre tout est là, à travers la vie une vie de tous les jours dans la ville de Shanghai et ses alentours avec une ambiance 100% chinoise, c’est à dire bercée de poésie.

 


 

Ron Rash

Une terre d’ombre   Editions du Seuil

Traduit par Isabelle Reinharez

Laura Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère Hank, revenu amputé d’une main de la Première Guerre mondiale, dans la ferme héritée de leurs parents implantée dans un vallon infertile des Appalaches.

Défigurée par une tache de naissance, Laura est considérée par tous les habitants comme une sorcière.

Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre un mystérieux inconnu, muet et joueur de flûte.

Spendeur de la nature, du silence et de la musique,superstitions, sauvagerie guerrière des hommes et xénophobie sont les thèmes de ce captivant roman de Ron Rash, grand romancier contemporain américain.


 

ALAA EL ASWANI

Automobile Club d’Egypte Editions Actes Sud

Roman traduit de l’Arabe par Gilles Gauthier

Dans le microcosme de l’Automobile Club d’Egypte des années 40 nous assistons au lent délitement de la société égyptienne sous domination britannique et dirigée par un roi décadent et omnipotent.

Nous voyons parmi le personnel soumis par la peur des brimades que fait régner l’inflexible El Kwo esclave et chambellan duroi mais aussi chef suprême des employés, sourdre les revendications sociales et politiques qui préfigurent l’ère nasserienne.

Après le célèbre Immeuble Yacoubian Alaa El Aswany par la construction et le style sait nous tenir en haleine tout au long de cette peinture d’une société en train de changer et le parallèle avec le Printemps arabe dont il s’est inspiré de certains faits ou personnages rend cette page d’histoire de l’Egypte très actuelle.

A dévorer!

 


 

Maylis de Kerangal

Réparer les vivants (Editions Verticales)

 

Après l’épopée des constructeurs de ponts, voici l’épopée des transplanteurs de cœurs.

Pour qu’il y ait transplantation, il faut qu’il y ait un mort accidentel, un entourage et sa souffrance extrême et des hommes et des femmes qui, du chauffeur au grand spécialiste, sont une machine humaine dans laquelle chaque rouage est essentiel pour transmettre la vie.

Maylis de Kerangal sait décrire les paysages (le 2ème chapitre), les sentiments, les actions.

Un roman bouleversant.


 

Nele Neuhaus

Vent de sang     Editions Actes sud, collection Actes Noirs

 

Avec ce livre, nous sommes quelque part dans la plus pure tradition de ce que nous pourrions appeler le roman policier d’Europe du Nord fort en vogue chez nous ces dernières années, sauf qu’au lieu de nous retrouver en Suède avec des noms propres qui sont pleins de O barrés, nous sommes en Allemagne.

L’environnement choisi est original, une zone tranquille de moyenne montagne sur fond de questionnement sur les énergies renouvelables et la problématique du changement climatique.

L’intrigue est bien tournée et les dénouements surprenants.

Nous retrouvons aussi les procédés bien connus de ce type de littérature avec l’étalage des anti-héros tant pour les policiers que pour les criminels et la conséquence directe de cette manière de voir le monde qui fait que quel que soit le caractère dramatique factuel des évènements qui se déroulent, on a toujours l’étrange impression qu’il ne s’est rien passé et qu’il ne se passera jamais rien ; peut-être faut-il y voir la force sociale du bouclier puritain qui règne sur ces sociétés là.


 

Hubert Mingarelli

L’homme qui avait soif   Edition Stock

Un ancien soldat traumatisé par l’occupation américaine au Japon va rejoindre sa fiancée. Dans sa valise, il a un précieux cadeau pour elle.

Mais, une fois à bord du train qui doit le conduire vers elle, il descend pour boire et ne peut plus s’arrêter avant d’avoir complètement étanché sa soif, même alors qu’il voit le train repartir avec sa valise et l’œuf de jade qu’il a prévu de lui offrir.

Il entreprend alors de rejoindre à pied la ville du terminus du train, espérant retrouver sa valise aux objets trouvés.

Son voyage à pied est jalonné de bonnes et mauvaises rencontres.

Ce court roman est d’une puissance poétique digne des plus grands !!!

 


Sylvain Tesson

S’abandonner à vivre   Editions Gallimard

En 19 nouvelles, Sylvain Tesson nous brosse le portrait d’hommes et de femmes qui, face à l’adversité, ont choisi de vivre.

Sur la route de l’exil en Méditerranée ou dans un téléphérique au Cervin, sur le mont Hoggar comme dans un bar du Texas, dans un train russe ou sur une plage de Bretagne, chaque être humain affronte son destin. L’auteur nous raconte ces tranches de vie avec tendresse, humour parfois, mais toujours beaucoup d’empathie.

 

 


 

Pierre ASSOULINE

Sigmaringen  Edition Gallimard

En 1944, Hitler réquisitionne le château de Sigmaringen pour que s’y réfugient le maréchal Pétain et le gouvernement de Vichy.

Julius Stern le narrateur, majordome des Hohenzollern, organise la vie de ces nouveaux habitants. Il veille sur un protocole totalement dérisoire alors que les ministres collaborationnistes s’empoignent pour des histoires de préséance et que leurs épouses volent les couverts.

Formidable huis-clos, très belle enquête historique sur un monde totalement irréel, celui d’une petite France reconstituée par des exilés qui se croient toujours au pouvoir.

 


 

Alix OHLIN

Inside

Trad. de l’anglais (Canada) par Clément Baude

Collection Du monde entier, Gallimard

Une fresque intimiste qui touche par sa justesse et sa sensibilité. Á travers ces différentes destinées cahotées, Alix Ohlin s’interroge sur notre identité, sur ces failles sur lesquelles chacun de nous se construit malgré tout

 

 


 

Métin ARDITI

La confrérie des moines volants    Éditeur : Grasset (2013)

 

Lumineuse histoire de résistance et de rédemption après une plongée au cœur du régime soviétique de 1937

 

 

 

 


 

Brigitte GIRAUD

Avoir un corps    Edition Stock 2013

 

Un roman qui rappelle que la tête et le corps entretiennent un dialogue des plus serrés et énigmatiques

 

 

 

 

 


 

Sylvie GERMAIN

Petites scènes capitales   Edition Albin Michel

 

49 scènes aussi fugitives qu’essentielles qui jalonnent une existence. Écriture sensible et séduisante.

 

 


 

Jaume CABRE

Confitéor  Editions   Actes Sud

Traduit du catalan par : Edmond RAILLARD

Récit baroque, solide construction, actions foisonnantes pour tous ceux qui aiment la Catalogne, l’art, l’amour… la déraison.

 

 

 

 


 

Bergsveinn BIRGISSON

La lettre à Helga  Éditions Zulma

 

Les lettres d’amour arrivent toujours trop tard…

Hommage à l’aimée, mais aussi à une Islande sauvage. Bouleversant et poétique.

 

 

 


 

Dominique LELIEVRE

Chanel and co.   Éditions Denoël

 

Biographie en contre point, celle des amies de la petite cousette qui en ont fait une reine de la couture.

 

 

 

 


 

Olivier TRUC

Le dernier Lapon   Collection Points

 

Dépaysement assuré avec le Dernier Lapon  paru en poche.

  Ambiance polaire. L’intrigue se situe en pays Sami, aux confins de la Norvège, de la Suéde et de la Finlande dans le village de Kautokeino. Un tambour sami offert par un français qui a participé avec Paul Emile Victor à plusieurs expéditions au Groenland et en Laponie a disparu du centre culturel où il était exposé; alors qu’il venait à peine d’être restitué au musée du village sami. En même temps, Mattis, éleveur de rennes et expert en tambours samis a été tué, ses oreilles sauvagement tranchées et tatouées. Kelmet et sa jeune acolyte, tous deux de la police des rennes enquêtent. Mais rien n’est simple dans un pays où le soleil n’apparait parfois que deux heures par jour!!!!

 


 

Patrick DEVILLE

Peste et choléra  Collection Points

 

Alexandre Yersin a assisté Louis Pasteur à Paris, découvert un vaccin contre la peste à Hong Kong, fait fortune dans le caoutchouc en Indochine…

Partez sur ses traces dans un roman captivant

 

 

 

 


 

Raymond DEPARDON

Un moment si doux   l’expo au Grand Palais

 » Lorsque je photographie en noir et blanc, je m’inscris dans la grande tradition européenne de ciels chargés de noirs denses et profonds… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *